[Juillet 2015] Spécial E3

https://www.lechompenchaine.fr/ - Venez commenter les articles du Chomp Enchainé, et pourquoi pas proposer les vôtres !
Avatar de l’utilisateur
KitKat
Ivrogne
Ivrogne
Messages : 2117
Inscription : 14 déc. 2008, 09:36
Sexe : Masculin
Localisation : En exil fiscal

[Juillet 2015] Spécial E3

Message par KitKat »

Image
Ce magnifique logo vous est présenté par LastMoun Corp.
L'Editorial
Electronic Entertainment Expo, édition 2015, Directly to You.

L'événement international du jeu vidéo... ou le passage obligé pour n'importe quelle presse touchant au jeu vidéo. L'E3 est sans aucun doute la convention la plus attendue par les joueurs dans le courant de l'année. Ainsi la rédaction du Chomp Enchaîné ne pouvait pas rester les bras croisés en prétendant que rien ne s'était produit durant le mois de juin, d'où la décision prise que ce second numéro sera un numéro spécial dédié uniquement à l'E3 2015. Rassurez-vous cependant, même si les autres médias vous ont ressassés sans cesse les mêmes informations jusqu'à vous en crever les tympans ou le globe oculaire, notre journal ne se contentera pas d'une restitution rigoureuse des annonces faites au cours de cette convention mais proposera des réflexions personnelles ou des analyses pour le meilleur ou pour le pire (NLDR : néanmoins nous nous contenterons de vous offrir le meilleur). Afin de vivre l'événement dans les meilleures conditions possibles sans matériel ni passeport pour s'incruster dans le salon de l'E3 (NLDR : de toute façon, notre budget s'élève actuellement au prix d'un granola), la rédaction a élaboré un Pré-E3 disponible à cette adresse comprenant une analyse globale de la situation de Nintendo de 2006 jusqu'à aujourd'hui, un article sur les leaks rédigé avant le Nintendo Direct Smash et le Nintendo Digital Direct ! et les prédictions/espoirs de certains membres de la rédaction (NLDR : ça ne veut pas dire pour autant que les autres étaient désespérés).

E3, pour équation à trois inconnus ? D'année en année, les conférences les plus attendus ne changent pas, le triangle se conserve : Microsoft, Sony et Nintendo, les trois éditeurs et constructeurs de console se livrent à chaque fois une guerre acharnée pour savoir qui ira remporter cette édition avec les annonces les plus triomphantes, même si depuis quelques temps déjà Nintendo s'excentre doucement par rapport à cette compétition ancestrale. Alors que l'édition 2014 avait élu la présentation de Nintendo comme la meilleure, la situation a radicalement changé en 2015 où la firme nippone a été vivement critiqué non seulement par sa communauté mais aussi par les journalistes. En bref, un Nintendo Digital Direct où il n'y a rien à se mettre sous la dent, une attention particulière accordée aux Amiibos au grand déplaisir de ceux qui tiennent un petit budget, et des jeux déjà annoncés dans les Nintendo Direct précédents n'offrant rien de nouveau, voilà ce qui ressort d'internet en grande majorité. D'autre part Sony a mis la poudre aux yeux en déterrant des projets qu'on ne croyait pas revoir de sitôt, avec des séquences de gameplay spectaculaires sur des jeux avec lesquels le public est pourtant familier ou totalement étranger ; Microsoft quant à lui a fait une démonstration surprenante de son casque de réalité virtuelle et a beaucoup insisté sur le pouvoir d'achat du consommateur en proposant des bons plans, donnant lieu à une conférence bien plus potable qu'en 2014. En une année, tout a été inversé. Cependant la rédaction tachera au cours de ce numéro de donner une justification à ce phénomène, et partagera un avis moins pessimiste sur le Nintendo Digital Direct que la doxa du net.

Clé de voute entre le passé et le présent. S'il fallait retenir un mot du Nintendo Digital Direct, ça serait "transformation". Autrefois fâchés avec les éditeurs tiers, réfractaires à la politique des DLCs, et désintéressés par les marchés autre que le jeu vidéo en effervescence, dorénavant l'entreprise japonaise s'est réconcilié avec chacun des points susmentionnés en profitant d'un redressement économique récent. DeNA, Amiibo, NX, association caritative à travers Let's Mario, Nintendo a diversifié ses activités ses dernières années en touchant une clientèle toujours plus large, il n'est alors pas étonnant que l'E3 2015 est marqué par un tournant majeur dans la politique de Nintendo. Ceci amène donc des enjeux d'autant plus important que l'échec qui résulte du Nintendo Digital Direct inquiète grandement les joueurs sur l'avenir du constructeur. Les annonceurs de l'apocalypse ne tardent pas à surgir du sol comme en 2014, où ils prédisaient la fin prématurée de la génération des consoles actuelles, et à crier "Nintendo est mort" à tout rompre. Mais dans un certain sens, avant de renaître il faut mourir. L'année prochaine constituera ainsi une étape encore plus décisive pour la firme japonaise où elle devra justifier son engagement de 2015, mais il faudrait savoir exactement en quoi consiste cette transformation : nous y répondrons au cours de ce volet sur un sujet à débat.

Prochaine étape : le réseau Big N. Nintendo a commis l'erreur d'être resté trop longtemps dans son cocon assuré par le succès de la Wii. Ainsi, depuis l'année dernière, l'emphase a été mise sur la relation joueur-constructeur jusqu'alors froissé par la révolution engendrée par la Wii avec l'abondance des jeux "casual". Le Nintendo World Championship 2015, comme le tournoi Super Smash Bros 2014, et le Nintendo Treehouse de cette année centrée sur l'aspect multijoueur des jeux proposés, comme celui de l'année dernière mettant en avant le jeu en ligne Splatoon, semblent avoir donné un modus operandi à l'entreprise pour développer son réseau. En plus de son récent intérêt pour les multimédias et les associations à travers lesquelles il diffuse sa culture vidéoludique, il contribue à plus d'une reprise à affirmer sa personnalité sur le marché par le biais de vidéos de présentations regorgeant de références aux années précédentes, ou en employant des licences qui font dorénavant sa marque de fabrique comme Super Mario Maker qui, en plus d'être considéré comme le Super Mario Bros ultime, élabore un système de partage entre fans, ou par les Amiibos dont leur succès doivent avant tout à la renommée de leur série respective. Constat établi, Nintendo est plus connecté que jamais dans une ère où le multimédia prend le dessus sur le jeu vidéo en tant que divertissement, mais le manque de lucidité de la multinationale sur son époque lui a fait prendre un douloureux retard qu'il ne saurait combler avant l'année prochaine, et ce dernier point mériterait toute notre attention. En effet, si Nintendo a enfin décidé de rattraper son retard dans d'autres domaines où il n'excelle pas forcément, alors l'actualité des prochains mois risquent d'être marqués par sa course effrénée pour récupérer son prestige perdu depuis le lancement de cette nouvelle génération.
Image
KitKat.
Le Recap du Mois : E3 Edition.

Juste avant de commencer : Je vais surtout parler des grosses annonces, en vérité je m'en tampone un peu de l'énième info sur Xenoblades X ou Yoshi's Wooly World.

"E3" étant un titre un chouïa faux, vu que je vais également récapituler ce qui s'est passé lors du Smash Bros Direct du 14 Juin (Bonne journée.), du Nintendo Direct Japan Only du 31 Mai et de son pendant "Micro" sorti le lendemain. Ah et de vite fait parler des annonces faites au Nintendo Championship.

Il faut savoir que le Nintendo Direct que je vais résumé est de base sensé être Japan Only, pour faire court, que les infos dessus ne concernent que le Japon : Ainsi ce direct a-t-il annoncé plusieurs jeux, tout d'abord Super Robot Taisen BX, prévu pour le 20 Août dans l'archipel nippon, ainsi qu'une version UX, sortie le 30 Juin, je pense pas que le jeu vous interesse des masses du coup on va passer au gros lourd : Tobidasu ! Nyanko Daisensou / Battlecats. Gros jeu déjà disponible sur l'Eshop Japonais, rendant soudainement l'import d'une 3DS Asiatique bien plus worth it.

A également été annoncé le nouveau Pokémon Donjon Mystère, accompagné du très joli préfixe "Mega", laissant transparaître la feature présente dans ce jeu, contrairement à la parodie qu'incarnait Gates of Infinity, sorti en 2013, ce jeu permettra au joueur d'embaucher tous les Pokémons dans sa guilde, et redonne au joueur une liste de starters ne se limitant pas à "Pikachu, Coupenotte et les 3 Starters de la 5G", ergo, cette fois, on aura "Tous les starters, Pikachu et Riolu", ça vaut pas Donjon Mystère 2 mais on s'en plaint pas.

Fut également annoncé lors de ce Nintendo Direct un nouveau Dr. Mario, nommé "Dr. Mario : Miracle Cure", où notre plombier aux compétences médicales discutables pourra ici s'associer avec son frère à l'éthique toute aussi discutable pour des parties en multi endiablées.

Pour continuer notre petite liste de course, on a aussi eu d'annoncé un nouveau Mario & Sonic aux JOs, fini le pays des chapkas et des memes bien lourds, place ici à Ryu de Janeiro, (*Rio.) un énième jeu Mario & Sonic, peut être le jeu de trop ? En tous les cas, le Direct a mit en avant le jeu en dévoilant quelques uns des nouveaux minijeux slash sports présents dans le soft, entre autres le Football et le Golf sur 3DS, le Rugby et le Volleyball sur Wii U ainsi que d'autre bêtises type Danse Artistique. Au moins le jeu ajoute de nouveaux personnages, entre autres Zaaz, le truc moche de Sonic : Lost World, (A moins qu'il soit un Boss.), Diddy Kong, (Hoo hah etc.) Rouge, Jet et Carrotin. Ouais. Carrotin. Allez bisous on se revoit à la fin de l'année pour le naufrage.
Image

Nouveau jeu également, Chibi-Robo marque son grand retour dans un Side-Scroller on ne peut plus classique sur 3DS, où le robot éponyme pourra utiliser sa prise comme d'un lasso aux fonctions diverses et variées, le jeu viendra avec un Amiibo à son effigie, et permettra aux joueurs de contrôler une version dopée de la boite de conserve, une espèce de Super Guide avec des figurines, quoi.

Le dernier jeu annoncé lors de ce Direct fut le spin off Monster Hunter Diary : Poka Poka Airou Village DX, une espèce d'enfant incestueux entre Monster Hunter et Animal Crossing. Et Monster Hunter X, un jeu mettant le paquet sur l'aspect Action propre à la série.

Ah oui, Super Mario Galaxy sur l'Eshop Wii U. Voila.

Passons maintenant au Micro Direct, présenté par un Bill Trinen lilliputien confirmant tout d'abord la sortie de Chibi-Robo, joliment nommé Chibi-Robo! Zip Lash, et du prochain Donjon Mystère dans le reste du monde, le premier étant disponible en Octobre en outre-Atlantique, en Novembre chez nous, Dr. Mario a également été confirmé et est sorti le 11 Juin 2015. Le Donjon Mystère sus-mentionné, lui, sortira en Hiver chez les Américains et début 2016 chez nous et confirme le retour tant espéré du système de Faim dans les donjons. Mario & Sonic chez les Brésiliens a également été confirmé chez nous, etonnant.

Une mise à jour Splatoon est également survenue le lendemain de ce Micro Direct et a ajouté une arme, le mode ranked, et un nouveau niveau, tout cela, bien entendu, gratuitement.

Un nouveau jeu annoncé : Art Academy : Atelier (Ouais !... ?), sorti le 26 Juin 2015, il permet de, hum, dessiner. Ouais.

Annonce Puzzle & Mario maintenant : 11 nouveaux personnages (Les Koopalings, Bowser, son lardon, Peach et Harmonie.) et 16 nouveaux mondes après la fin, ça me donnerait presque envie si j'étais pas déjà bloqué au niveau 2 de Puyo Puyo. Au niveau de Puzzle & Dragons Z, de nouveaux niveaux ont été annoncés. Voila.

Enfin, le direct, "Micro", se finit sur la confirmation en occident de Bravely Second : End Layer et l'annonce de la nouvelle série de jeux Level-5 : Little Battlers eXperience, imaginez le trip : Des robots miniatures qui se battent avec des equipements interchangeables. Ce RPG prometteur sortira cet été aux USA, en Novembre chez nous.

Smash Bros maintenant, je vous avais parlé des fuites. Voila. Vous avez vu le direct. On va résumer ça, Lucas arrive enfin après des mois d'attente, Roy, gamin d'Eliwood se réinvite dans Smash, relifté et recalibré histoire qu'il soit plus une espèce de parodie de Marth, et, grosse annonce, qui ne rime pas forcément avec grosse surprise : Ryu, égérie de la license Street Fighter s'incruste ! En continuité avec les autres newcommers de ce jeu, Ryu a lui aussi un gimmick le rendant unique à jouer : A défaut de ne pas avoir de bouton pour les coups legers/moyens/lourds (Et de ne pas avoir de bouton pieds/poings, mais ça, c'est autre chose.), Sakurai et son équipe ont improvisé en donnant à toutes les attaques du virtuose de l'Ansatsuken des effets différents selon si le bouton est maintenu pressé ou non ! Il a également accès à 5 attaques supplémentaires faisables via quart de cercles. Je vous la donnerai bien mais j'ai pas trop envie. Ryu vient avec son Stage, l'iconique Suzaku Castle, un trophée de son costume Alternatif, un trophée de son rival / ami / plus si affinités, Ken Masters, et, sur Wii U seulement, un trophée de son Final Smash. Le Direct a également révélé le tout premier Stage Retro DLC : Dreamland, revivez les gros feelings de Super Smash Bros. Maylay / 64 avec ce stage remit au gout du jour, mention spéciale aux 10 musiques du stage, toutes extrêmement bien choisies. Lucas et Roy sont disponibles pour 5€ sur les 2 versions, Ryu et le barda qui vient avec pour 7€, le Stage Dreamland pour 3€, donc le tout fait 20 balles, y en a qui disent que c'est un peu de l'arnaque mais pour être honnête je préfère ça qu'un énième Skin Pack a-la-SF ou des cosmétiques sur des jeux Valve, m'enfin.

Ah et des costumes pour les Mii. Comme je l'ai dit un mois plus tot, costumes d'Akira et Jacky, de Heihachi, de Megaman X, de Zero, de K.K Slider et de Mme. j'assiste le Maire d'Animal Crossing en ne servant à rien. Sauf que 12€ le pack. Hahaha.

(Dedicasse à Full Korbe avec qui j'ai crossbuy le DLC sur 3DS merci cousin.)

Et un trophée Inkling Girl, le seul truc gratuit avec le stage Miiverse, (Rempli de dessins de bite et de dank memes.) en fait.

Avec du pot la prochaine fois tout ne sera pas leaké : Faut dire qu'update le jeu pres de 48 heures avant les annonces c'est un peu donner le bâton pour se faire frapper.

Le Direct a également été l'occasion pour Sakurai d'annoncer la probablement avant dernière vague d'Amiibos Super Smash Bros : Concluant le roster original, R.O.B, Game & Watch, Duo Duck Hunt, Falco, et les Miis Gunner, Sword Fighter et Brawler auront tous les 6 leur Amiibo, probablement aux alentours de Septembre/Octobre. Les 3 Amiibos Mii permettront à leur heureux possesseur de personnaliser l'IA à leur image (Où à celle d'un énième personnage dank meme.) et de lui donner le costume qu'il veut pour aller avec. L'Amiibo Game & Watch, car très facile à produire et donc peu cost efficient pour l'acheteur, même si, on va pas deconner, n'aurait pas empêché l'Amiibo d'être stock out le premier jour, viendra avec plusieurs poses différentes, celle de base, celle avec sa cloche, celle où il est en parachute, et celle où il te sort le putain de 9 avec son Side-B. Ces poses seront interchangeable et le socle sera adapté en conséquence, permettant le changement de poses. Rectification : Il va se sold out en une minute. Le nouveau Ness.

Nintendo Championships maintenant, avec pas grand chose si ce n'est l'annonce surprise de Earthbound Beginnings, ayant fait l'effet d'un raz de marée, localisation de Mother 1, qui est en fait un remaniage de la ROM d'Earthbound Zero, qui était déjà prévu en 1990. Ouep. Dispo sur l'Eshop Wii U depuis le 15 Juin dernier, il se vend comme des petits pains, à l'instar de son petit frère, on croise les doigts pour Mother 3 maintenant. (Pour reprendre Reggie, si ils y voient un intêret financier, il y aura une localisation, c'est bien parti pour.) Ainsi que Blast Ball, disponible, lui, sur l'Eshop 3DS, c'est des Samus miniatures qui font du football.

Le Nintendo Championship s'est joué sur plusieurs jeux :
Splatoon, FIFA Metroid (Blast Ball.), The Legend of Zelda premier du nom, Super Metroid, Balloon Fight, sur NES, Super Smash Bros. for Wii U, un petit 200cc sur Mario Kart 8 et s'est achevé sur Mario Maker. Si vous avez 5 heures à perdre, (Non.) c'est ici :

Je peux enfin passer au vif du sujet : Le Nintendo Digital Event, je ne vais pas vous cacher le fait que j'en attendais pas beaucoup, ayant trouvé stupide le fait de faire quand même pas mal de grosses annonces 10 jours avant via le Nintendo Direct Japonais et le Micro Direct, on pouvait s'attendre à ce que Nintendo manque de matière à présenter. Et ça s'est avéré vrai : Commençant en grande pompe par une intro à la Minikeums, où des marionettes disproportionnées de Satoru Iwata, de Shigeru Miyamoto et de Reggie Fils-Aime font les cons, se transformant tout doucement en Falco, Fox et Peppy, la video embraye sur du gameplay du tant attendu Starfox, nommé Starfox Zero, prévu pour cette fin d'année, le jeu reprend le Gameplay des premiers Starfox, sans toutefois mettre de côté le Landmaster, véhicule introduit dix ans auparavant et un nouveau vehicule : Le Gyrowing. Et aussi une transformation de l'Arwing en Gundam glorifié pour les phases au sol.

Encore d'autres infos sur Mario Maker, ainsi qu'une date de sortie, le 11 Septembre, avec en supplément un joli livret montrant l'étendue du level maker au sein de jolies images. Et un artbook. Et une édition limitée accompagnée d'un des deux Amiibos de la série Super Mario Bros. 30th Anniversary, tous les deux 8bits, avec une version NES, et une version "moderne". (En gros sans la palette dégueulasse de la NES.)
Image

On va continuer avec les excellentes nouvelles : Nintendo et Activision s'associent dans la production du prochain Skylanders, sous-titré Supercharger, le jeu a été annoncé avec disponibles à sa sortie des figurines Bowser et Donkey Kong, redesignés pour l'occasion, ces figurines serviront également d'Amiibos, leur donnant une certaine polyvalence. Et un prix qui reflète cette polyvalence. (Et l'avarice d'Activision.)
Image

Animal Crossing Wii U annoncé également. Non je deconne c'est un Party-Game sous forme de jeu de plateau, qui change de forme selon le mois de l'Année, le jeu sera lancé avec une gamme d'Amiibos Animal Crossing et sera fourni avec 2 de ces derniers.

Nouveau Trailer de SMT x Fire Emblem, qui pour le coup ressemble plus à un nouveau Persona qu'autre chose mais bon :

Nouveau Mario Tennis également, sur Wii U, on espère que cette fois on aura un mode Online, hein.

Animal Crossing : Home Designer s'est également révélé plus en détail, prévu pour le 2 Octobre, le jeu permettra à son possesseur de créer sa maison et de la décorer dans la pure tradition des jeux Animal Crossing, et de pouvoir faire intervenir des personnages de la série via les Amiibo Cards et les Amiibos de la série. Un pack sortira avec le jeu, une Amiibo Card et un Enregistreur NFC.

Grosse annonce maintenant, Yokai Watch, le jeu phénomène au Japon, est annoncé pour l'Europe, prévu pour 2016, on verra bien si ce RPG Pokémon-esque produira le même engouement ici que sur l'Archipel.

On, pardon, j'en ai déjà parlé le mois dernier, Hyrule Warriors 3DS, ou plutôt, Hyrule Warriors Legends s'est tapé son annonce en bonne et due forme et sortira début 2016.

Annonce ayant fait couler énormément d'encre : Metroid Prime : Federation Force se présente comme un spin off de la série, jeu Multi à 4, dans la veine des Metroid Primes, vous incarnez 4 Master Chiefs chargés d'accomplir diverses missions. Pas de Samus, ouin ouin. On verra bien ce que ça donne début 2016 :

Tant qu'on parle de jeux multis : The Legend of Zelda : Tri Force Heroes, un jeu dans la pure veine des Zeldas vus de dessus, permettant de s'associer, en local ou en online avec 2 autres joueurs, l'un prenant le contrôle de Link Bleu, l'autre de Link Rouge (Trop fort la référence aux 3 Déesses hein. (Non.)), avec un level design adapté à ce nouveau format, et de nouvelles actions impossibles en solo, on attend de voir ce que ce jeu a dans le ventre en fin d'année.

On a bientôt fini, avec mon annonce préférée : Un crossover Mario & Luigi et Paper Mario fut dévoilé : Mario & Luigi : Paper Jam Bros reprend un Gameplay Mario & Luigi-esque avec un petit truc en plus : La présence d'un 3e frère, qui n'est autre que Paper Mario lui même, permettant de nouvelles possibilités de Gameplay, ce jeu probablement excellent sortira au printemps 2016, je dois avouer que j'ai hâte.

Je voulais pas trop en parler mais je me sens obligé de finir sur ça.

http://www.letssupermario.com/

Ouais.

C'est pour une association aidant les enfants ayant une malformation des lèvres. Voila voila.

Ca a été présenté sous fond d'un remix mi-YTPMV mi-dubstep du main theme de Mario aussi.

C'était tout.

Bon.
Tainic
Pourquoi l’E3 2015 de Nintendo n’est pas un échec ?
KorHosik
Vers quel avenir se tourne Nintendo ?
Au cours du Nintendo Digital Direct, le mot "transformation" a été souligné par le président de Nintendo America, Reggie Fils Aimé. Les déclinaisons d'un tel mot sont multiples. S'agit-il d'une métamorphose, d'une renaissance ou d'une évolution ? Quoiqu'il en soit, la phase de transition est en cours, mais sa nature en elle-même reste un mystère. Pour ce premier article débat, nous traiterons la problématique sous une liste de questions.

Une futur entrée dans l'ère du multimédia ? Nintendo a jusqu'ici négligé cet aspect en proposant du divertissement pur. Elle a fini par comprendre que c'était un gros désavantage par rapport à ses deux concurrents ancestraux qui ont effectué une progression tentaculaire sur l'industrie vidéo-ludique grâce à leur arsenal multimédia. Une console de salon seule n'est plus un argument suffisant pour être vendue, il faut proposer de la télévision, des lecteurs, du réseau social afin qu'elle puisse conquérir son public, car la fidélité du client à une marque n'est plus ce qu'elle est aujourd'hui : on prend ce qui nous avantage le plus. Cependant il serait injuste d'accuser Nintendo de n'avoir jamais touché l'univers du multimédia, il l'a fait en quelques circonstances particulières notamment dans l'audiovisuel, comme le montre les partenariats avec Youtube, Netflix et plus récemment Crunchyroll, dont les amateurs d'animés peuvent s'en réjouir. Ils ont aussi entre temps développés des plateformes de partage de plus en plus développées (Flipnote, Miiverse) qui tentent de rassembler une communauté. Toutefois, la plupart de ces actions se faisaient encore tout timides, néanmoins l'actualité montre que leur conception est en train de changer. Quand les premières informations sur un projet commun avec DeNA sont tombées, ce fut la preuve suffisante pour affirmer que Nintendo s'était engagé sur la course du multimédia. Et qui sait ? peut-être que la NX ira encore plus loin.

Un rapprochement avec les éditeurs tiers ? Froissé depuis l'époque de la Wii où Reggie en particulier n'a pas manqué de les rabaisser en affirmant qu'ils ne comprenaient rien à leur conception du jeu vidéo, le constructeur tente de se réconcilier avec ses amis d'antan en leur attribuant une place privilégiée dans sa conférence. Dorénavant les univers de Nintendo se sont invités dans des cross-over totalement improbables : Shin Megami Tensei X Fire Emblem d'Atlus, les Skylanders x Donkey Kong et Bowser chez Activision, l'édition Mario et Pokemon Rumble en hommage à Puzzle and Dragons, et bien entendu Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio développé par Sega qui perdure toujours. Parmi ses nouveaux compagnons, la firme nippone a un meilleur ami : Activision. Elle a été l'un des acteurs qui a inspiré l'idée de la Wii U quelques mois avant l'annonce du Project Café avec sa tablette uDraw conçue pour la Wii, et partage une politique commerciale commune sur les Amiibos, rappelant celle sur les Skylanders. Ainsi, il n'est pas surprenant de voir Activision au première loge de la vidéo de présentation. Cette coopération entre les deux éditeurs continuera sans doute à se maintenir jusqu'à l'an prochain. La transformation que Nintendo s'évertue à effectuer pourrait être grandement influencée par Activision...
Image
En revanche, est-ce que les relations avec ses éditeurs se sont significativement améliorés ? Le lancement de chacune des consoles de Nintendo constitue déjà un point décisif sur le succès commercial de cette dernière. L'échec du lancement de la Wii U est ainsi un gros bémol pour valoriser le potentiel de la console aux éditeurs tiers, ce qui a surtout mis à mal sa fiabilité. Ceci couplée par la difficulté du multi-plateforme avec un hardware qui innove dans sa façon de jouer ne donne aucune justification pour les éditeurs tiers à investir dessus, Ubisoft en a déjà fait les frais. Si les cross-overs et les partenariats entre les différents éditeurs montrent un lien de confiance mutuelle, il se pourrait bien que cela soit un sourire forcé pour rassurer les consommateurs fidèles à la marque sur la fiabilité de leur politique commerciale.

Un pied dans le smartphone à long terme ? L'échec de la communication autour de la Wii U a révélé que les actionnaires avaient un réel poids dans les décisions de Nintendo. L'un des objectifs du constructeur est de les rassurer sur cette bavure commerciale, mais Iwata s'est montré plutôt crû envers eux quand une entrée sur le marché des jeux smartphone a été proposée par certains des actionnaires. L'une des suggestions était de faire un Super Mario Bros. où le joueur pouvait acheter du contenu additionnel afin que Mario saute plus haut, une hérésie qui n'a pas plu à Iwata en 2011. Cependant, au fil des années, le groupe DeNA, ancré dans le marché du smartphone, est devenu l'un des principaux actionnaires de Nintendo jusqu'à pousser l'entreprise à faire son entrée sur le marché controversé. Il est dorénavant clair que la décision n'a pas été faite à demi-mot. Comme les actionnaires l'ont relevé durant les dernières années, Nintendo a le pouvoir de triompher sur ce marché en pleine expansion avec ses licences connus dans le monde entier. Dorénavant, il reste à savoir si cette dynastie verra le jour, et dans le cas où l'entreprise réussit à s'imposer, il est probable que les actionnaires continueront à se frotter les mains sur cette réussite et ne quitteront pas ce marché de sitôt.

Un futur pour les Amiibos ? Au départ servant d'outil promotionnel et de contenu additionnel pour Super Smash Bros, maintenant les amiibos accompagnent n'importe quel jeu prêt à sortir : Splatoon, Yoshi's Wooly World, Super Mario Maker. Vu le succès de ces figurines et de leur extension sur d'autres plateformes, comme pour le nouveau Skylanders, il ne serait pas étonnant de les voir arriver sur DeNA, ce qui risque de prolonger durablement leur durée de vie jusqu'à les voir s'étaler sur la prochaine console de salon. Outil promotionnel, DLC, figurine de collection, partie intégrante du gameplay (Mario Party 10 et le Animal Crossing : Amiibo Festival), plate-forme de sauvegarde... et la liste des fonctions qu'un Amiibo peut remplir risque de s'élargir encore, c'est un business sur lequel Nintendo semble miser une grande somme pour son avenir.
Image
Un multijoueur de plus en plus connecté ? La plupart des nouveaux jeux annoncés à cet E3 avait la particularité de mettre l'accent sur le multi-joueur. Metroid Prime et Zelda, deux licences qu'on associerait pourtant à des expériences en joueur seul, proposent dorénavant un gameplay centré sur le multi-joueur où la coordination est la clé pour résoudre les énigmes et les missions. Nintendo a toujours mis en priorité la convivialité dans ses concepts, mais dans le sens où tout le monde pouvait y jouer. Les expériences où tout est centré sur l'entente d'une équipe étaient rares, et il est agréable de voir qu'avec Splatoon et ces nouveaux jeux, Nintendo arrive à élargir sa conception du jeu vidéo. En plus, étant donné son intérêt conséquent pour les lives et les compétitions acharnés autour de Pokémon, de Super Smash Bros, et bien d'autres, ceci ne peut qu'être bénéfique pour sa communication.

La NX, quelle console de salon ? Contrairement à ses concurrents ancestraux, l'avenir de Nintendo ne répond à aucun schéma prédéfini. En effet, la politique de Nintendo n'a jamais été statique, elle s'adapte aux innovations technologiques pour proposer toujours plus de fonctionnalités. Le but ? apporter une expérience totalement inédite afin d'accrocher un public toujours plus large. Le succès de la Wii devait beaucoup à cette imagination collective fertile où tout le monde spéculait sur les sensations ressenties au cours d'une partie. Est-ce que la NX répondra à cette stratégie commerciale ou s'en éloignera ? les paris sont encore ouverts. Nous savons cependant que ça sera une console de salon, délaissant quelques inquiétudes sur la durée de vie de la Wii U : il est difficile de faire vivre deux hardwares côte à côte. Les hypothèses sur la nature de cette nouvelle console sont multiples : une plate-forme de sauvegarde permettant de faire la jointure entre les consoles et DeNA, une table de jeu utilisant les amiibos, une machine créant des hologrammes... Mais si Nintendo compte frapper fort, elle devra innover sur sa façon de jouer comme elle l'avait fait pour la Wii. Et s'il s'agit d'une fusion des différents médias où Nintendo a posé les pieds, la manette sera certainement limitée en actionneurs pour accueillir à bras ouverts les jeux distribués sur DeNA.

Conclusion ? Au vu des nombreux obstacles que Nintendo devra enjamber les années à venir, le multimédia semble être leur seul issue de secours possible pour rattraper l'échec de la Wii U. En effet, cet E3 2015 a montré à plusieurs reprises que Nintendo avait des potentiels multiples par rapport à ses concurrents, et qu'il pouvait se créer un monde entier grâce aux franchises connues et reconnues mondialement tel que Mario. Jusqu'alors ces qualités sont restés trop inexploités et la NX est une occasion en or pour remettre les aiguilles à l'heure en proposant une ouverture plus engageante vers les multimédias, et un réseau Nintendo, à travers des lives et l'audiovisuel, moins timide.
Image
Hum... je crois n'avoir rien oublié. Si ?


KitKat
E3 2015 : Fire Emblem
Longtemps une des franchises les plus discrètes de Nintendo, Fire Emblem avait frôlé la mort après le manque de succès des deux remakes sur DS. Mais, avec le succès de Awakening, la série connaît un regain d’intérêt qui se traduit par l'apparition de deux titres au dernier E3 : Fire Emblem Fates sur 3DS et Genei Ibun Roku #FE sur Wii U. Alors, à quoi ressemblent ces jeux ? Vers quoi la série évolue-t-elle ? Est-ce que Marth et Roy sont dans ce jeu ?
Heureusement que je suis là pour répondre à vos question existentielles.(C'est un site Mario ici mais chut)

Fire Emblem Fates
Image
14ème jeu principal de la série, Fates se décline en deux versions : Birthright et Conquest. Le choix de la version détermine si le héros du jeu, créé par le joueur, s'alliera avec son royaume natal, Hoshido, inspiré par le japon, ou celui de sa famille adoptive, Nohr, plus européen. Cette déclinaison à la Pokémon a été assez violemment critiqué depuis l'annonce du jeu l'année dernière, même si Nintendo promet que chacune des deux aura autant de contenu que Awakening.

A l'E3, le jeu a eu droit à un trailer pas spécialement nouveau, et à 3 extraits lors du treehouse : nous avons ainsi pu voir un bout du début du jeu, puis un chapitre pour chaque camp.
En plus des personnages et de l'histoire, les deux versions diffèrent aussi légèrement au niveau du gameplay. Ainsi, Birthright semble s'adresser surtout au fans de Awakening, avec une possibilité de grinder et des objectifs plus simples, tandis que Nohr est linéaire et a des objectifs plus variés, à la manière des FE classiques. Cependant, les chapitres de l'E3 ne montrent pas vraiment cette différence donc je parle un peu dans le vide.

De ce qui est montré, l'histoire de Nohr semble être un peu plus sombre, du moins au début : dans le chapitre Nohr, le héros est envoyé direct combattre par Garon, le roi de Nohr, tandis que pour Hoshido on a une petite dispute de Subaki et Hana, les gardiens de Sakura, la petite soeur du héros.
Les extraits permettent également de donner un aperçu des changements assez importants apportés : les armes ont des utilisations infinies, des nouvelles catégories d'armes (Les kunais et Shurikens)... Fates semble vouloir modifier la formule habituelle, en bien ou en mal.
Autre nouveauté, la fonctionalité My Castle, montrée au Treehouse, qui permet de se balader dans un château aménageable. On peut y installer des magasins, une lotterie, faire des combats en plus... Ou aller dans une source chaude, ou caresser ses unités, ce qui a causé pas mal de bruit.
Image
A noter que Fates est récemment sorti au Japon. Les premiers avis sont globalement très positifs, malgré un certain nombre de controverses, dont celles mentionnées ainsi. Les choix un peu spéciaux de Nintendo semble donc ne pas avoir porté préjudice au jeu.

Genei Ibun Roku #FE
Image
Annoncé brièvement il y a deux ans, il s'agit d'un crossover avec Shin Megami Tensei, un série de RPG dans laquelle les héros se battent en invoquant des créatures mythologiques. Tout comme FE, il s'agit d'une série connue au Japon mais dont le succès chez nous est plus récent.
Les deux séries ont généralement une ambiance assez sérieuse, la plupart des fans s'attendaient à un jeu dans ce registre.
Après un premier trailer assez récent, le jeu semble tourner autour de l'industrie du showbiz et des idols japonaises.

Oui.

Enfin, avec un nouveau trailer et un passage au Treehouse, on en a appris plus sur ce crossover.
L'histoire prend ainsi place à Tokyo, qui se retrouve envahi par des Mirages venus de l'Idolasphère, un autre monde. Les héros s'allient à certains Mirages et deviennent des Mirage Masters pour sauver Tokyo, tout en essayant de devenir des stars.
Oui, le scénario est assez spécial, tout comme la direction artistique, très colorée et plutôt garnie en fanservice. Les designers ont joué à fond le trip idol, parfois même un peu trop.(La culotte à braguette?) Les combats semblent même se dérouler sur une scène, public compris.

Le gameplay, montré pour la première fois à l'E3, semble être fortement inspiré de SMT : Il s'agit donc d'un dungeon crawler avec combat au tour par tour. Tout comme SMT, ceux-ci mettent l'accent sur l'exploitation des faiblesses de l'ennemi : en tapant un ennemi avec un élément auquel il est faible, on déclenche une "Session Attack" durant laquelle chaque membre de l'équipe peut placer une action, ou même une attaque spéciale à deux. (dont une inspirée par Ayo et Oly, les deux chanteuses de Splatoon)
Image
Et Fire Emblem dans tout ça?
Les éléments de la série semblent se retrouver principalement dans le design des mirages et de certains personanges. Par exemple, le mirage du héros est Chrom, le héros de Awakening, tandis que son amie utilise Caeda, chevalier pégase emblématique de la série. Anna, la mascotte de la série, semble également s'être reconvertie en caissière. Ainsi, si l'influence de SMT se fait beaucoup sentir sur les méchaniques de jeu, celle de FE est surtout présente dans des détails de l'univers. Cela dit, il est possible qu'il y ait plus d'élément Fire Emblem que ceux révélés.

Ainsi, Genei Ibun Roku se démarque radicalement des Fire Emblem classique de par son ambiance et ses méchaniques, voire même un peu de SMT. Le jeu semble avoir comme vocation d'être son propre univers, plutôt qu'un simple crossover, une décision qui a créée pas mal de contestation.

Et Alors ?

Avec ces deux jeux, Nintendo semble vouloir modifier la formule Fire Emblem classique. En effet, même si Genei Ibun Roku a l'excuse d'être un crossover développé par Atlus, Fates, qui s'inscrit dans la série principale, prend beaucoup de liberté avec le gameplay classique, et, comme Awakening, avec l'esthétique habituelle de la série. Si les modifications des mécaniques semblent être plutôt acceptées, certains éléments comme la dose assez forte de fanservice sont très critiqués par les fans.
On sent donc bien que Nintendo cherche à plaire au nouveau public apporté par Awakening, et à attirer de nouveaux joueurs, en prenant toute fois le risque de perdre une partie des anciens. Ce qui est compréhensible lorsque on voit les ventes de ce dernier jeu, qui prenait déjà quelques libertés, par rapport au ventes très moyennes des remakes. Dans le monde assez stagnant de Nintendo, c'est assez intéressant de voir une de ses anciennes séries retrouver une seconde jeunesse. Reste à savoir si celle-ci va durer, et si les choix pris seront bénéfiques pour la série au long terme.

Mais sinon, pour répondre à la vraie question, oui Marth est dans Fates. Ils rajouteront peut être Eliwood Roy avec l'amiibo mais de toute façon il est bidon!
Je n'ai aucune honte à recycler de vieilles blagues.

Paravaati
Les DLCs de Super Smash Bros. Wii U/3DS : ça vaut le coup ?
Cela fait quelques temps que Super Smash Bros. Wii U et 3DS est sorti, alors pourquoi est-ce que je vais vous en parler dans ce numéro spécial de l'E3 ? C'est bien simple: tout le monde se rappelle de l'arrivée de Mewtwo en tant que DLC, accompagné par quelques costumes pour les combattants Mii et l'annonce de nouvelles fonctionnalités intégrée dans la version Wii U. Non ? Vous pouvez dès lors regarder cette vidéo pour vous rattraper.
Puisque c'est fait, je vais en venir au fait : Mewtwo n'est plus seul, de nouveaux personnages ont fait leur apparition pour l'E3, ainsi que de nouveaux costumes et de nouveaux stages ! Bien entendu, cela reste des DLCs, il y a donc à savoir si cela vaut l'argent que vous devrez dépenser afin de les obtenir dans votre version du jeu. Rassurez vous, je les ai testé pour que vous n'ayez pas à le faire ! Sans plus de perte de temps, je vais vous parler des nouveaux DLCs de Super Smash Bros. !
Image
Si le pack 1, contenant Mewtwo et des costumes pour les combattants, semblait vide, le tout nouveau pack contient beaucoup plus de contenu ! Tout d'abord, jetons un œil aux costumes qui nous sont présentés. Même si il faut avouer qu'ils ne changent rien au gameplay et sont assez coûteux, et déçoivent par leur rôle de décoration, nous avons la possibilité d'obtenir, non seulement, un chapeau à la forme de calamar de Splatoon, mais aussi une panoplie complète d'Inkling pour les tireurs Mii, ainsi que les costumes de MegaMan.EXE (Mega Man Battle Network) et de Marie (Animal Crossing : New Leaf), une tenue de Zero (Mega Man X) en épéiste et une série de panoplies de boxeurs : Jackie, dans sa version la plus récente, et Akira, dans une version en polygones, venus tout deux de la série Virtua Fighter, ainsi que Heihachi Michima, sorti quant à lui tout droit de la série Tekken.
Image
Vous êtes surpris par le nombre de personnages tirés de leur univers de combat afin de vêtir nos Mii et vous demandez pourquoi ils sont là malgré leur non-appartenance à Nintendo ? L'explication est bien simple, et nous amène tout droit sur notre principale attraction, car parmi les nouveaux combattants arrive un virtuose et vétéran du combat. Un personnage toujours en quête de challenge, et qui a décidé de tenter lui aussi de gagner le tournoi de Super Smash Bros. !
Image
Mais avant de parler de lui, acclamons le retour de deux personnages qui avaient tout les deux déçus les fans de leur disparition. En effet, Lucas, de la série Earthbound, est de retour en DLC. Il est accompagné de Roy, de Fire Emblem, qui avec humour, éjectant Roy Koopa, annonce son grand retour attendu depuis Super Smash Bros. Melee ! Si pour Lucas, il n'y a pas de surprise quant à son panel d'attaques, similaires à celles qu'il avait dans Super Smash Bros. Brawl, il a fallu inventer un final smash pour Roy, et le remettre aux goûts de la HD. Chose que bien entendu, Nintendo a réussi avec plus ou moins de brio. On sera juste un peu déçu de voir que Roy semble en partie rester une sorte de clone de Marth, comme Lucina, bien que son final smash diffère, commençant par un mouvement circulaire. J'ai apprécié néanmoins les nombreux effets puisque ses attaques semblent presque toutes imprégnées d'une aura de feu, restant similaire à son moveset de Melee. Il est malheureusement comme un simple portage, dans le même cas que Lucas, aucun DLC n'ayant d'attaque personnalisable pour leur permettre d'évoluer dans ce nouvel opus. C'est ainsi que nous sommes rassurés par la présence de ce nouveau venu, sorti tout droit de la série Street Fighter, le grand et unique... RYU !
Image
Pourquoi ce combattant est-il une innovation au sein de Super Smash alors qu'il appartient déjà à un jeu de combat ? Au delà du fait qu'il ne possède pas d'attaque personnalisable, il arrive à posséder à lui tout seul un panel d'attaque encore plus grand que n'importe quel personnage confondu. D'une prise en main facile, son jeu basique fera des attaques normales, mais chaque attaque peut se déclencher de plusieurs façons, modifiant sa puissance ainsi que l'éjection engendrée par de tels coups. Qui plus est, si vous êtes connaisseurs, vous pouvez aussi essayer d'imiter les combos du jeu original, ce qui rends sa prise en main plus complexe mais permets de lâcher en temps normal des coups dévastateurs. Vous n'êtes toujours pas convaincu ? Alors sachez qu'il est le seul et unique personnage a posséder DEUX FINAL SMASH ! Lorsqu'il est près d'un personnage, il lance un Shin Shoryuken destructeur, sinon, c'est un Shinku Hadouken qui passera le long de l'écran, pouvant infliger des dégâts monstrueux à quiconque aura le malheur d'être dans son chemin. Quand on parlait de recherche de challenge, Nintendo en aura relevé un pour nous l'apporter, et à nous de réussir à le prendre en main !
Image
Autre réjouissances, quelques trophées viennent forcément se rajouter à votre collection, dont les Inklings, ou Ken. Mais Ryu amène plus que cela, car lors de l'achat, ce n'est pas que le combattant que vous prenez, mais aussi son propre stage, qui rappellera aux nostalgiques le jeu Street Fighter 2, et où l'on devra faire preuve d'une stratégie différente selon si l'on se trouve à droite ou à gauche du stage. En plus de cela, nous retrouvons, aussi pour les nostalgiques, le stage Dream Land, revenu de l'opus sur Nintendo 64, malheureusement sans renouvellement. Tous deux sont disponibles sur les deux versions du jeu. Et enfin le stage Miiverse tant attendu, qui a, lui seul, la bonté d'être gratuit et téléchargé automatiquement lors de la mise à jour du logiciel Super Smash Bros. sur la version Wii U uniquement. Avec ces stages arrivent un lot de musiques, dont certaines déjà entendues dans la version 3DS, qui ne pourront que ravir les mélomanes comme moi et vous, entre les thèmes de Ryu et de Ken, et quelques remix dont un medley de Mario Paint, ou de la Mii Plaza.
Image
Reste à savoir, est-ce que tout ça vaut le prix annoncé sur le Nintendo eShop ? La réponse est assez mitigée. Bien entendu, avant toute chose, ceux qui souhaitent voir les combattants et stages à la fois sur leur Wii U et leur 3DS feraient mieux de faire du cross-buying - d'acheter directement pour les deux versions - afin de ne pas payer des frais supplémentaires, mais le pack en lui-même ne vaut pas la peine d'être acheté. Comme je l'ai dit vers le début de cet article, les divers costumes de Mii ne changent rien au gameplay, ils sont donc inutilement chers à eux seuls, puisque leur prix s'élève à 9,52 € en cross-buying, un prix exorbitant qui n'a donc rien à envier au fameux DLC de Capcom, pour les cheveux blancs de Dante, que les fans de Devil May Cry se souviendront encore longtemps. Retirez ces 9,52 € du prix du pack et vous aurez le prix total des combattants et du stage Dreamland 64, ce qui revient à 19,96 € ! 20 € pour trois combattants et deux stages, cela reste énorme, une somme que certains ne seraient pas prêts à payer pour le retour de Roy et de Lucas, ainsi que ce stage qui ressemble à s'y méprendre au stage Miiverse et au champ de bataille. Resterait alors les 6,99 € afin de s'approprier Ryu et son stage qui eux promettent de la véritable nouveauté. La conclusion se fait donc assez vite, puisque les prix ne sont pas à la hauteur des promesses faites lors de l'achat de ces DLCs, et qu'il est du coup plus intéressant de n'acheter que Ryu, qui est le seul à vraiment tenir ses promesses. Après, c'est vraiment à vous de voir si vous décidez d'acheter plus que cela.
Image
Avant de vous plonger dans le prochain article, n'hésitez pas à profiter de ces deux vidéos que j'ai sélectionné pour vous. La première vous permettra de voir toutes les annonces relatives à Super Smash Bros. faites lors de l'E3, dont certains stages n'étant pas encore disponibles. La seconde est l'animation officielle de la musique du second album de Starbomb, Player Select, basée sur la série de jeu éponyme: SMASH ! Feat. Markiplier as "The Announcer".
Maritin
Lisez le Chomp enchainé !
ARC8games a écrit :Urkei ou comment être fainéant.
Get Adobe Flash player
Tous dans la Rikamobile ! Get your body ready.
Image
Image DSK !

Image

Avatar de l’utilisateur
NYATHAN
Goomba
Goomba
Messages : 1
Inscription : 23 mai 2013, 18:08
Sexe : Masculin

Re: [Juillet 2015] Spécial E3

Message par NYATHAN »

Super article!meme l'année passé,jai apris des chose!

Répondre