Les Cartes RA Kid Icarus Uprising

Il n'y a pas que Mario dans la vie et certains autres jeux méritent aussi le détour, que ce soit par leur qualité exceptionnelle ou leur incroyable médiocrité !
Avatar de l’utilisateur
Desmu
Georges
Georges
Messages : 5221
Inscription : 23 avr. 2007, 08:55
Sexe : Masculin
Localisation : Non, pas ici.
Contact :

Les Cartes RA Kid Icarus Uprising

Message par Desmu » 23 mars 2016, 15:36

(Oué, d'habitude c'est la section pour faire des reviews de jeux, mais là je fais une review de produits dérivés parce que c'est l'anniversaire du jeu aujourd'hui, que j'ai envie d'en parler et que je sais pas où placer ce bazar, alors zut.)
Image
Les cartes de Réalité Augmentée du jeu "Kid Icarus Uprising" sur Nintendo 3DS
E3 2014, c'est en grande pompe que Nintendo annonce la création des amiibo. Se présentant sous forme de trophée à l'effigie de personnages emblématiques de la marque, ces figurines sont capables d'interagir avec les jeux de la firme de diverses manières. Débloquer des costumes, découvrir de nouveaux modes, débloquer des costumes, faire combattre son amiibo, débloquer des costumes … les utilités ne manquent pas à l'appel. Les figurines seront disponibles en magasin quelques mois plus tard, et deviendront un véritable phénomène. Le prix relativement élevé de treize euros ne les empêchera pas d’être vendues comme des petits pains. Ruptures de stock, prix de revente atroces, nombreuses déclinaisons sous forme de nouvelles séries … Ces figurines sont aujourd'hui implantées pour de bon dans le paysage de Nintendo et se révèlent incontournables à chaque sortie de jeu, utilisant les fonctions d'amiibo déjà disponibles en magasin, ou en créant de nouveaux trophées pour l'occasion.
Image
Vendre des figurines Mario, une idée qui a rapporté beaucoup d'argent.
Quelques mois passeront avant l'annonce de la sortie d'amiibo sous forme de cartes. La première licence à bénéficier de telles cartes est Animal Crossing, qui voit une collection se créer pour deux de ses jeux, que sont « Happy Home Designer » sur 3DS et « Amiibo Festival » sur Wii U. On n'évoquera pas ici la qualité ou l'utilité de ces jeux à proprement parler, mais plutôt se pencher sur le coût de la collection de cartes.
- Cette collection comportera plus de 400 cartes.
- Ces 400 cartes sont divisées en quatre séries de 100 cartes chacune.
- Chaque série comprend son classeur de rangement et son type de paquet de cartes. En clair, il est par exemple impossible de retrouver des cartes de la deuxième série dans des paquets de la première série. Le classeur de rangement coûte 9,99 euros et est vendu avec un paquet de cartes de sa série.
- En Europe, chaque paquet comporte deux cartes dites « normales » et une carte dite « rare », et coûte 3,90 euros.
- Chaque série contient 83 cartes « normales » et 17 cartes « rares ».
En ne se procurant les cartes qu'en magasin et en obtenant le plus petit nombre de doubles possibles, il faudrait donc acheter au moins 41 paquets par série plus un classeur de rangement et son paquet supplémentaire. On obtient ainsi le classeur, 84 cartes normales et 42 cartes rares pour 169,89 euros, ce pour chaque série, on obtient 679,56 euros. On peut ensuite ajouter le prix des deux jeux et celui des cartes spéciales non-disponibles en paquets, mais cela alourdirait davantage le calcul encore.
ImageImageImage
C'est joli tout plein de couleurs.
Ce n'est pas la première fois que Nintendo se lance dans la fabrication de cartes. Quand l'entreprise fête son ouverture en 1889, ses produits phares sont les cartes à jouer. Elle continue de produire des cartes de ce type aujourd'hui, essentiellement pour le marché nippon. Les cartes amiibo ne sont pas la première tentative de Nintendo pour amener des cartes physiques vers le jeu vidéo. On peut par exemple citer le lecteur de cartes à code-barres pour GameBoy Advance nommé e-reader qui n'a jamais vu le jour en Europe ou encore … les cartes de réalité augmentée pour 3DS.
Image
Un chouette gadget relayé au fond des tiroirs une semaine après l'achat de la console.
Si vous avez acheté une 3DS, vous avez peut-être trouvé avec elle un petit paquet plus ou moins laid de six cartes. En lançant le logiciel « AR Games » installé sur la console et en filmant ces cartes avec l'aide de la caméra intégrée à la console, vous avez vu divers éléments se matérialiser à l'écran. C'est de la réalité augmentée. Le logiciel analyse les éléments filmés par la caméra, s'il trouve un dessin particulier à l'écran, comme un code composé de carrés blancs et noirs ou une photo présente sur une carte, et si ce dessin est présent dans sa base de données, il déclenchera une action particulière. Par exemple, si je filme la carte de Mario, le logiciel la détecte, et matérialise Mario à l'écran. Le but est surtout de « matérialiser » des éléments provenant de jeux vidéo dans la réalité. Vous pouvez par exemple voir Mario et Kirby discuter entre eux … ou presque.

La réalité augmentée est hélas une fonctionnalité assez peu exploitée sur 3DS. La première version du Pokédex 3D disponible gratuitement sur l'eShop jusqu'au 1er Octobre 2012 permettait de scanner des codes en réalité augmentée pour ajouter des Pokémon à sa collection, c'est là un des exemples les plus marquants de l'utilisation de la RA. Ça, et Kid Icarus Uprising sur 3DS.
Image
Posez Gruikui sur votre table et observez-le en train de ne rien faire.
Sorti le 23 Mars 2012 en Europe, Kid Icarus Uprising est le troisième volet de la série Kid Icarus et le premier à être réalisé en 3D. Il s'agit d'un jeu d'action alternant des phases de combat dans les cieux et au sol. L'histoire est celle de Pit, un ange envoyé par la déesse Palutena pour combattre l'armée des Enfers dirigée par Medusa qui souhaite dominer le monde. Une histoire assez basique à première vue, mais qui mettra en avant de nouveaux personnages, camps et intrigues au fil de son avancement, construisant ainsi un scénario plus dense. Vous disposez de diverses classes d'armes pour vous battre, comme des épées, des griffes, des arcs, des canons, … vous choisissez votre équipement, votre niveau de difficulté, et vous partez en mission. Sur le chemin, vous pouvez croiser des véhicules et des objets, afin de massacrer tout un tas d'ennemis et de boss, le tout dans des décors riches et variés. On trouve également un mode multijoueur en arènes vous permettant d'affronter jusqu'à cinq personnes, et même des bots si vous le souhaitez. Le développement du jeu a été assuré par le studio Project Sora comptant entre autres dans ses rangs Masahiro Sakurai, également connu pour être un nom derrière les sagas Kirby et Super Smash Bros., également connues pour proposer des jeux riches en contenu.
Image
C'est joli tout plein de couleurs aussi.
Kid Icarus Uprising est un grand nom de la 3DS, que vous pouvez aujourd'hui trouver en magasin ou sur l'eShop. Notez que le jeu est fourni en pack avec un stand en plastique pour vous aider à stabiliser votre 3DS en pleine partie, car la maniabilité peut s'avérer déroutante. Néanmoins, ce paramètre sera laissé à l'appréciation de chacun. Si vous avez acheté le jeu sur l'eShop, vous pouvez vous procurer ce stand sur le Nintendo Online Store, le célèbre magasin en ligne français de Nintendo comprenant également des cartes SD, des blocs d'alimentation et des lentilles de nettoyage. Ce stand est également fourni avec trois packs de cartes de réalité augmentée Kid Icarus Uprising, contre un seul avec le pack de la version physique du jeu.
Image
J'en vois qui trépignent d'impatience à l'idée de commander ça pour Noël.
Pour faire le parallèle avec la série Smash Bros., le jeu intègre sa propre collection de trophées, ici nommés Icarons. Il existe deux moyens de les obtenir, à savoir le lancer d'Icarons et la collection de cartes.
Au fil du jeu, vous récupérez des œufs de temps à autre, ou vous pouvez en acheter contre les pièces de jeu 3DS que vous récupérez en faisant bouger votre console. Dans le lancer d'Icarons, vous placez ces œufs sur un plateau, vous lancez le plateau … et un Icaron va s'ajouter à votre collection, probablement un double qui plus est.
L'autre solution est donc de scanner des cartes de réalité augmentée Kid Icarus. Chaque carte scannée vous donne son Icaron dans le jeu, ainsi que 100 cœurs, la monnaie interne permettant par exemple d'acheter de l'équipement.
L'autre fonctionnalité du jeu relative à la réalité augmentée est le combat de cartes. En plaçant deux cartes face à face et en les filmant avec sa console, un combat va commencer entre elles. Il est également possible de rajouter une carte de terrain perpendiculairement aux deux autres pour donner un environnement au combat.
Un plateau de jeu a également été mis en circulation dans un V-Jump consacré au jeu au Japon, permettant de jouer avec les cartes avec des règles pré-établies. Grâce au travail de fans, ces plateaux ont été reproduits et traduits en anglais, facilitant leur accessibilité.
ImageImage
Les combattants se matérialisent chez vous et se battent ! Ne placez donc pas de vaisselle cassable à proximité du lieu de combat, on ne sait jamais.
Les premières cartes qui ont été mises en circulation sont huit cartes présentées à l'E3 2011 et distribuées à quelques chanceux. Ces cartes ne peuvent pas être lues par le jeu. Ce sont des versions préliminaires ne comportant pas de code couleur, c'est la combinaison de ce code couleur et de l'artwork de la carte qui feront que celle-ci pourra être lue par le jeu.
ImageImage
Ça a un peu changé en deux ans.
Dès la sortie du jeu en 2012, les vraies cartes ont fait leur apparition. Il faut savoir dans un premier temps que les cartes sorties en Europe, en Amérique et au Japon comportent des différences visuelles entre elles. Pas d'inquiétude, il n'est pas question de zonage ici, par exemple, la version européenne de Kid Icarus Uprising peut lire les cartes japonaises.
Pour les différencier sans problème, il faut jeter un œil au code présent en bas à gauche de la carte. Chaque carte comporte ce code, qui se compose des lettres A, K et D, d'une dernière lettre, d'un tiret, et d'un nombre à trois chiffres indiquant le numéro de la carte, allant de 001 à 412. 412 étant le nombre de cartes de la collection. C'est la dernière lettre qui différencie les cartes. Si c'est un J, c'est une carte japonaise, si c'est un E, c'est une carte américaine, si c'est un P, c'est une carte européenne.
Une méthode plus simple pour différencier rapidement les cartes est de simplement observer son allure. Est-ce écrit en japonais ? C'est une carte japonaise. Trouve-t-on un nom de catégorie en anglais en haut à droite de la carte ? C'est une carte américaine. Aucune des deux conditions n'est remplie ? C'est une carte européenne. Notez aussi que les cartes européennes sont plus grandes que les deux autres, et que certaines comportent leurs noms traduits en allemand, français, espagnol et italien en plus de l'anglais sur la même carte.
Elles ont souvent été distribuées lors d'occasions spéciales autour du monde, et mises en vente officiellement au Japon et en Europe. En France, la distribution s'est effectuée via cinq types de paquets différents, comprenant presque tous six cartes à l'intérieur.
ImageImageImage
L'exemple de la cinquième carte représentant Medusa, pour jouer à différencier les trois régions.
Le premier est le Starter Pack. Il s'agit du pack fourni avec le jeu. Il comporte les cartes Pit, Magnus et First Blade, ainsi que trois cartes tirées au hasard parmi une vingtaine de choix possibles. Les trois premières cartes sont donc les plus faciles à trouver de nos jours et les plus difficilement échangeables.
Puis vient le Pre-Order Special Pack, il s'agit du seul paquet comprenant 24 cartes et non six comme tous les autres, le tout sur une sélection d'environ 200 cartes. Ce pack était fourni avec le jeu s'il était précommandé auprès d'une enseigne partenaire, comme le défunt GAME en France. Ce pack comprend obligatoirement les cartes Power of Flight et Medusa (Battle) sans aile.
Le Promo Pack 1 était distribué en France avec le 112ème numéro du magazine officiel Nintendo, page 11. Il comprend six cartes sur une sélection d'environ 200 dont Three Sacred Treasures sans aile.
En Europe ont également été distribués deux autres packs que sont le Promo Pack 2 sans particularité ainsi que l'Event Pack 1 comprenant la carte Pit (Rally Cry) avec aile.
Image
Un paquet américain pour illustrer.
Presque tous ces packs comprennent les premières éditions des cartes. Et certaines de ces cartes sont donc dites « sans aile ».
Ces premières éditions ont été lancées avant ou en même temps que le jeu, et ne concernent qu'une sélection d'un peu plus de 200 cartes, représentant des armes, les objets, ainsi que les personnages et ennemis des premières heures de jeu. Avancer dans l'histoire permet de rencontrer de nouveaux lieux, de nouveaux clans, comprenant de nouveaux ennemis et de nouveaux personnages. Peut-être qu'il a été jugé bon de ne pas spoiler les cartes représentant ces nouveautés dès la sortie du jeu.
Une fois cette vague passée, il fallait mettre en place un nouveau système de distribution des cartes, permettant à la fois de collecter les anciennes et les nouvelles cartes. Ainsi fut lancée la vente des cartes en magasin, assurée par Panini, entreprise reconnue pour la création de supports de collections. Nintendo a souhaité pimenter un peu la collection en ajoutant un système de rareté aux cartes, symbolisé par l'apparition d'une petite aile en haut à droite de la carte.
Ce système de rareté ne s'applique que sur les cartes européennes, et aussi bien à d'anciennes qu'à de nouvelles cartes. Ainsi, certaines cartes de la première vague de distribution se sont retrouvées affublées d'ailes de rareté pour leur arrivée en magasin. Une seule et même carte peut donc exister sous deux formes différentes en Europe, avec et sans aile de rareté. Paradoxalement, la carte sans aile n'ayant trouvé place que dans les offres promotionnelles, elle est potentiellement plus rare que la carte ailée. Exception faite de Power of Flight, Threee Sacred Treasures et Medusa (Batlle) présents dans beaucoup de packs par défaut.
Image
Des cartes avec ailes. Notez le fait qu'il s'agisse d'un visuel officiel, comprenant les zones de couleurs grisées en bas pour rendre la carte non scannable dans le jeu.
La distribution des paquets s'est donc ensuite effectuée en magasin par Panini. Un classeur de rangement accompagné d'un paquet de six cartes était disponible pour 3,50€, et le paquet de six cartes à l'unité était vendu 1,50€. Le classeur coûte donc 2 euros.
Parallèlement, le même type de paquet était proposé sur le Club Nintendo, l'ancien club de fidélité de la marque. Les jeux achetés en magasin comportaient un petit carton à l'intérieur du boîtier avec un code inscrit dessus. Entrer ce code sur votre compte Club Nintendo le créditait généralement de 250 étoiles, la monnaie du site. Et c'est également contre 250 étoiles qu'il était possible de se procurer deux packs de six cartes, autant de fois que le compte d'étoiles le permettait, donc.
Chacun de ces paquets comptait cinq ou six cartes sans aile de rareté, ce qui est le cas pour 261 des cartes de la collection.
96 cartes comportent une aile de couleur argent. On en trouvait dans un paquet sur deux.
45 cartes comportent une aile de couleur or. On en trouvait dans un paquet sur huit.
En pleine période de distribution, toutes ces cartes étaient disponibles à la vente à l'unité sur le site de Panini. Il fallait débourser 40 centimes par carte sans rareté, 60 centimes par carte à aile d'argent, 1 euro par carte à aile d'or. Aujourd'hui la production s'est arrêtée, mais ces cartes sont toujours disponibles sur certaines versions du site contre le double de leur prix.
Achetées à l'unité, la collection avec le classeur à deux euros coûterait donc 209 euros, 416 avec le tarif actuel. En n'achetant que des paquets en magasin et en obtenant un minimum de doubles, il faudrait donc au moins se procurer huit paquets pour obtenir une carte à aile d'or, à raison de 45 cartes de ce type, il faudrait donc au moins acheter 360 paquets, ce qui revient à 540 euros, 542 avec le classeur.
Enfin, le coût théorique le plus faible serait de se procurer le Core Set, une boite distribuée aux gagnants de concours ayant eu lieu aux États-Unis et contenant ces cartes. Le règlement d'un des concours indique que le prix de la boite est de 154$.
Dans tous les cas, cela revient donc moins cher qu'une collection de cartes amiibo Animal Crossing. À relativiser en sachant que les cartes amiibo intègrent une puce NFC alors que les cartes RA sont de simples bouts de carton.
Image
Cette collection vaut le coup, ne serait-ce que pour avoir la Maison Groin.
La collection de cartes Kid Icarus s'élève donc à 261+96+45=402 cartes, et seules ces cartes sont présentes dans le Core Set. Néanmoins, le jeu comporte 412 Icarons et le nombre situé en bas des cartes va jusqu'à 412. Il manque dix cartes, qui forment la dernière catégorie de rareté, celle des ailes de diamant, et chacune de ces cartes comporte sa propre règle d'obtention.
La 403 est la carte « Pit (Rally Cry) », il s'agit de la seule carte à aile de diamant qui s'obtient facilement. On la trouvait dans un paquet sur 67.
La 404 est la carte « Palutena (Rare) », on la trouve facilement en version américaine, mais en Europe, elle n'était présente que dans un paquet sur 1600.
Ces deux cartes sont présentes dans les paquets du Club Nintendo et de Panini. Néanmoins, il est impossible de les acheter sur le site de Panini à l'unité comme les 402 autres cartes.
La 405 est la carte « Medusa (Rare) », du moins … en théorie, car celle-ci n'est jamais sortie nulle part dans le monde. Il a fallu trafiquer le jeu pour accéder à ses informations.
La 406 est la carte « Pit (Wingless) », on l'aurait aperçue dans les packs de cartes du Club Nintendo, elle est également disponible au Japon.
La 407 est la carte « Dark Pit (Flying) », on peut l'obtenir dans les packs de cartes du Club Nintendo mais sa rareté est inconnue. On la trouve également livrée avec la figurine Figma de Dark Pit en vente au Japon.
La 408 est la carte « Pit (Revived) », que l'on ne trouve livrée qu'avec l'OST du jeu au Japon.
La 409 est la carte « Magnus and Gaol », on la trouve uniquement avec la figurine Figma de Dark Pit en vente au Japon.
La 410 est la carte « Pit (Injured) », on la trouve uniquement avec la figurine Figma de Pit en vente au Japon.
La 411 est la carte « Pit (Revived) », du moins … comme la 405, elle ne s'est manifestée nulle part dans le monde et on n'obtient son Icaron qu'en trafiquant le jeu.
La 412 est la carte « Kid Icarus Float », elle n'était disponible qu'entre le 31 Juillet et le 31 Août au Nintendo Game Front situé au 2ème étage du Panasonic Center à Tokyo.
Terminer sa collection est donc relativement difficile, et à l'heure actuelle, deux cartes n'ont même pas encore été dévoilées, ce qui les rend impossible à scanner dans le jeu, et il est donc impossible de finir le jeu à 100 % sans passer par des outils de triche.
Image
Votre tête après ce paragraphe.
À son lancement, la collection de cartes Kid Icarus se révélait relativement abordable. Les forums d'échanges étaient actifs, et pour peu que l'on dispose d'un compte Club Nintendo bien garni, il devenait possible d'acquérir énormément de cartes sans débourser un euro dans leur achat.
Se lancer dans une collection aujourd'hui est bien plus difficile. La frénésie des échanges s'est estompée, et il ne reste guère que les sites de vente entre particuliers pour trouver des cartes. Des tonnes de doubles sont encore dans la nature et n'attendent que de trouver preneur.
Mais encore aujourd'hui, cela reste une collection plus abordable qu'une collection de cartes amiibo. Les unités sont vendues plus chères du fait de la technologie qui y est intégrée.
L'avenir des cartes de réalité augmentée est hélas peu flatteur. Peu de succès auprès des développeurs qui n'ont pu lui trouver de réelle utilité, on y ajoute le fait qu'il suffit que quelqu'un en poste une bonne photo de la carte sur Internet pour que n'importe quelle 3DS puisse la scanner sans avoir à se la procurer en vrai. Le support est trop facilement piratable, à l'inverse des cartes amiibo.
Les collections de cartes Nintendo sont condamnées à devenir toujours plus onéreuses. Le piratage est moins simple, mais les coûts sont plus élevés, incitant moins de personnes à démarrer une collection.
Image
Votre état quand vous aurez fini la collection.
Pour ma part, ce fut un plaisir de consacrer 11 mois à cette collection. Cela n'a pas toujours été simple, mais je suis parvenu à la terminer en quasi-intégralité … si l'on excepte les dernières cartes … que je cherche toujours … et j'ai encore plein de doubles.
Les échanges de cartes étaient légion sur les forums, c'était un plaisir de partager cette passion, nous étions tous engagés à la recherche de nouvelles cartes, à traquer la moindre photo, la moindre information, pour faire vivre cette collection.
Les dernières cartes japonaises ne seront sans doute jamais éditées en Amérique ou en Europe. Les deux cartes 405 et 411 ne seront sans doute jamais dévoilées, et resteront une hantise pour un moment encore.
Quoiqu'il en soit, cela reste une très bonne collection, qui reflète la richesse de son univers. Le classeur complet est un grand livre d'artworks mettant en avant le travail exercé pour rendre cette saga incontournable.
Image
Les sources :
Spoiler :
Les amiibo : http://www.nintendo.fr/amiibo-/amiibo-892173.html
Les cartes amiibo Animal Crossing :
https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-3 ... iibo_cards
http://www.nintendo.fr/amiibo-/Details- ... 48086.html
http://www.nintendo.fr/amiibo-/Details- ... 73379.html
http://animalcrossingworld.com/animal-c ... nal-cards/
http://nintendonews.com/news/amiibo/400 ... ibo-cards/
Prix relevés sur le site Amazon.fr en date du 3 Janvier 2015.
Diverses informations sur Nintendo et ses cartes :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nintendo
http://nintendo.wikia.com/wiki/Daitouryou
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nintendo_e-Reader
https://www.nintendo.co.jp/n09/index.html
Pokédex 3D : http://bulbapedia.bulbagarden.net/wiki/Pok%C3%A9dex_3D
Kid Icarus Uprising : https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-3 ... 74281.html
Project Sora : https://en.wikipedia.org/wiki/Project_Sora
Nintendo Online Store : http://nos.nintendo-europe.com/?locale=fr_FR
Le plateau de jeu : https://gbatemp.net/threads/ar-card-archive.323294/
http://www.gamefaqs.com/boards/997768-k ... g/62593200
http://www.neogaf.com/forum/showpost.ph ... count=5003
Les versions préliminaires : http://ar.essh.co/decks/kid-icarus-promo
Comparaison entre les régions : http://ar.essh.co/decks/kid-icarus?wcteid=5
Cartes japonaises : https://www.nintendo.co.jp/3ds/akdj/arc ... index.html
Les packs européens : http://www.espal3ds.com/foros/showthread.php?t=3811
Topic consacré au sujet : http://forums.paderetro.fr/t934-liste-c ... prising-ra
Cartes manquantes : http://collectibles.panini.fr/store/col ... 02450.html
Le concours pour le Core Set : http://web.archive.org/web/201211170019 ... /kidicarus
Les cartes 405 et 411 : http://www.youtube.com/watch?v=OyUUs-oi3SQ
La carte 406 : http://kidicarusarchive.tumblr.com/post ... ngless-pit
La carte 412 : http://nintendoeverything.com/japanese- ... g-ar-card/
Le Panasonic Center : http://www.panasonic.com/global/corpora ... efeel.html
Image
Clique sur moi, j'ai des pin's !
Image

Avatar de l’utilisateur
Anti Mass'
Luigi
Luigi
Messages : 522
Inscription : 11 oct. 2010, 13:14
Localisation : ERROR : Try again later.

Re: Les Cartes RA Kid Icarus Uprising

Message par Anti Mass' » 23 mars 2016, 17:02

Woah, joli travail, je suis impressionné. Je vois pas trop pourquoi tant se passioner pour ce qui ne restera que des babioles, mais ta dédication force le respect.
Si qui que ce soit est intéressé par ces cartes, ou souhaite simplement les scanner pour les icarons, je leur suggère cette vidéo de chuggaaconroy, qui bien qu'anglophone a également réussi à réunir une collection complète, et qui présente du point de vue américain la difficulté d'en obtenir, là ou elles n'étaient pas en vente.
Personellement, je ne peux pas dire que je soutienne particulièrement ce genre de tactiques commerciales. Les fonctionnalités des amiibos me semblent assez réduites pour leur prix parfois exorbitant.
Image

Avatar de l’utilisateur
Desmu
Georges
Georges
Messages : 5221
Inscription : 23 avr. 2007, 08:55
Sexe : Masculin
Localisation : Non, pas ici.
Contact :

Re: Les Cartes RA Kid Icarus Uprising

Message par Desmu » 23 mars 2016, 17:53

Merci ! Je suis amateur de collections, et je trouvais que celle-ci me permettrait d'avoir un artbook d'un format un peu original. J'ai eu la chance de faire cette collection pendant son âge d'or, l'année qui a suivi la sortie du jeu. Il y avait les distributions de cartes sur le Club Nintendo, et ça m'a permis d'obtenir la moitié de mes cartes gratuitement en conséquence. J'ai ensuite complété en faisant des échanges, en achetant quelques paquets, lots sur eBay, et cartes rares à l'unité. Il me reste aujourd'hui énormément de doubles, mais j'ai réussi à dépenser moins de 200 euros pour tout boucler.

Chose moins simple avec les cartes amiibo. Pas de Club Nintendo pour en obtenir des exemplaires gratuits, moins d'échanges car il n'y a que deux niveaux de rareté et que les paquets sont différenciés. Et à ma connaissance on ne peut pas acheter de cartes amiibo à l'unité. On y ajoute le fait que les jeux associés m'intéressent pas des masses (contrairement à Kid Icarus que j'ai adoré), et que la collection est beaucoup plus chère, et on obtient un ensemble de cartes bien moins abordable que la collection Kid Icarus.
Avec plus d'argent de côté, je me serais peut-être lancé quand même, et dans la collection des amiibo en général. Même si leurs fonctionnalités in-game restent assez limitées pour le moment, il reste l'aspect collection de figurines plutôt sympa. Mais le prix à l'unité est définitivement trop élevé pour que je m'y mette. Je n'aurais pas hésité s'il était de 5 euros et j'étais prêt à aller jusqu'à 10, mais 13, boarf. On y ajoute le fait que je suis fauché, ça n'aide pas du tout.

Dans ce dossier, j'ai surtout développé la partie européenne, mais la distribution ne s'est pas écoulée de la même manière aux USA et au Japon effectivement, et je connaissais moins le sujet. Les USA ne sont pas parvenus à avoir de cartes dans le commerce et les collectionneurs devaient faire le tour des conventions et festivals pour avoir des cartes. Quant au Japon, je crois qu'ils bénéficient de decks à contenu fixe (en plus des cartes diamant).
Image
Clique sur moi, j'ai des pin's !
Image

Répondre