Index du forum Forum Mario Universalis Communauté
VISIBLE VISIBLE

Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Venez ici jouer avec les autres membres du forum, présenter vos créations, ou simplement discuter dans la bonne humeur !

Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par Meuh le 24 Juil 2016, 21:09

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Admeuhnistrateur
Admeuhnistrateur
 
 
 
Message(s) : 7255
Inscription : 21 Avr 2007, 17:28
Localisation : MeuhTown
Sexe: Masculin
Si vous avez d'autres idées de jeu de mot, je suis preneur.

On a récemment fait quelques parties de Secret Hitler sur Skype et l'IRC, histoire de changer un peu du LG. J'en ai profité pour créer un bot qui nous permettra d'y jouer tranquillement sur l'IRC, et on organisera assez rapidement des parties. Voici donc un topic qui détaille un peu les règles et autres subtilités, un peu plus complet que les règles en français qui avaient été postées avant.

Tout comme le LG, c'est un jeu de rôle avec des "gentils" et des "méchants", où vous devez arriver à vos fins en gagnant la confiance des autres joueurs. Bien sûr, il y a pas mal de différences. De manière générale, une partie de SH est beaucoup plus rapide qu'une partie de LG. De plus, le jeu est bien plus simple vu qu'il n'y a que trois rôles et trois phases de jeux qui se succèdent. Si vous trouvez le LG chiant car trop long ou trop compliqué, SH pourrait vous plaire. Bien sûr si vous aimez déjà le LG alors SH devrait vous plaire aussi.

Vous pouvez vous passer de lire les règles, puisque comme je l'ai dit, le jeu est assez simple. Mais pour ceux qui sont curieux ou veulent en savoir plus, j'ai fait une traduction des règles disponibles sur le site officiel. Ce sont les règles suivies par le bot, donc elles détailleront aussi comme celui-ci fonctionne.

La base

Secret Hitler est un jeu de rôle qui se joue avec 5 à 10 personnes. Les joueurs sont divisés en deux camps : les Libéraux et les Fascistes. Évidemment, chaque camp à pour but de remporte la victoire sur l'autre.

Parmi les fascistes, un joueur devient Hitler. Il n'y a qu'un seul Hitler en jeu (encore heureux) et il est évidemment toujours fasciste. Les libéraux n'ont pas de rôle spécial parmi eux, tout le monde est un simple libéral.

Le jeu se divise en trois phases : phase électorale, phase législative, phase exécutive. En phase électorale, un joueur est désigné président et doit choisir un chancelier, qui devra également être approuvé par les autres. En phase législative, le président et chancelier font passer une loi, qui est soit législative soit fasciste. Enfin, la phase exécutive n'a lieu que si la loi votée est fasciste, et donne un pouvoir spécial au président qui doit l'utiliser immédiatement.

Conditions de victoire

Les conditions de victoire sont les suivantes :

Les libéraux gagnent :
  • Si cinq lois libérales sont votées
  • Ou si Hitler est assassiné

Les fascistes gagnent :
  • Si six lois fascistes sont votées
  • Ou si Hitler devient chancelier alors qu'au moins trois lois fascistes ont déjà été votées

Si ça vous semble un peu confus, ne vous inquiétez pas, ce sera plus clair une fois que j'aurai détaillé chaque phase.

Répartition des rôles

Le nombre de libéraux et de fascistes dépend du nombre total de joueurs. Les libéraux sont toujours en majorité au début du jeu. Voici un beau tableau tiré directement des règles :



Donc par exemple, à huit joueurs, il y aura cinq libéraux et trois fascistes (deux fascistes normaux + Hitler). Tout simple.

Les fascistes normaux savent toujours qui sont les autres fascistes, et qui est Hitler. Donc si votre rôle est fasciste, le bot vous donnera le pseudo des autres fascistes, et précisera lequel est Hitler.

Important : lorsque l'on joue à 5 ou 6, Hitler est informé de l'identité de l'autre fasciste (vu qu'à 5-6, il n'y en a qu'un autre). Par contre, à partir de 7 joueurs, Hitler ne connaît pas l'identité des autres fascistes. Il saura juste qu'il est Hitler, mais il devra reconnaître les autres fascistes de lui-même au cours du jeu. Évidemment les fascistes ont interdiction de communiquer avec Hitler en privé.

Juste avant de démarrer, le bot annonce l'ordre des joueurs. Cet ordre sera suivi pendant la phase électorale : à chaque tour, le joueur suivant dans la liste devient président. Je précise que l'ordre des joueurs est évidemment aléatoire, et que donc, les fascistes ne sont pas forcément mis les uns après les autres.

Phase électorale

Le prochain président est annoncé par le bot. Ce joueur doit alors choisir un chancelier, en disant "!chancelier" suivi du pseudo qu'il choisit.

Attention, il y a des restrictions que le président doit garder en tête. Ainsi, le dernier chancelier élu ne peut pas être choisi à nouveau. De plus, à 6 joueurs ou plus, le dernier président ne peut pas être choisi non plus. Le bot annonce clairement ces restrictions à chaque fois.

Une fois le chancelier choisi, les joueurs doivent décider s'ils approuvent ce gouvernement, en disant "!ja" ou "!nein". Je pense que vous savez lequel est "oui" et lequel est "non". Le président et le chancelier candidats doivent voter également. Un chancelier candidat peut très bien voter "!nein" s'il ne fait pas confiance au président désigné.

Si plus de la moitié des joueurs votent "!ja", le gouvernement est accepté et on passe à la phase suivante. S'il y a une majorité de "!nein" ou une égalité, le gouvernement est rejeté. Dans ce cas, la phase électorale recommence, avec le président suivant dans la liste.

Petit note : les restrictions s'appliquent sur les derniers président et chancelier élus, pas sur le dernier président désigné ou le dernier chancelier choisi.

Quand un gouvernement et accepté, et si 3 lois fascistes ou plus ont été votées, on révèle alors si le nouveau chancelier est Hitler. Si oui, la partie se termine sur une victoire des fascistes. Autrement, on sait que le chancelier n'est pas Hitler. Ça ne veut pas dire qu'il n'est pas fasciste, seulement que ce n'est pas Hitler.

Phase législative

Le jeu comporte un paquet de cartes contenant 6 cartes libérales et 11 cartes fascistes. Le paquet est évidemment régulièrement mélangé.

Le président tire les trois premières cartes au sommet de la pile (enfin, le bot les tire pour lui) puis regarde en secret de quelles cartes il s'agit. Cela peut par exemple être deux cartes libérales et une fasciste, ou encore trois cartes fascistes, on n'importe quelle autre combinaison. Le président doit dire quelle carte il veut retirer parmi les trois.

Exemple, s'il y a deux cartes libérales et une carte fasciste. Le président peut retirer la carte fasciste (il restera alors les deux cartes libérales) ou retirer une carte libérale (il restera alors une carte fasciste et une carte libérale).

Les deux cartes restantes sont alors transmises au chancelier. De la même façon, le chancelier doit choisir quelle carte retirer parmi les deux.

La carte qui n'est pas retirée devient alors la loi qui est votée. Le bot annonce alors si la carte restante est une loi libérale ou une loi fasciste.

Quelques points importants :
  • Les cartes étant tirées au hasard, il peut arriver parfois que les trois soient identiques. Le plus souvent, ce sera trois lois fascistes. Dans ce cas, il faut faire avec, il n'y a pas moyen d'en changer.
  • Le président et le chancelier ne peuvent pas commenter ce qu'ils ont choisi tant que le bot n'a pas révélé si la loi choisie était fasciste ou libérale. Et évidemment, il leur est interdit de communiquer entre eux en privé.
  • Les cartes piochées et retirées ne sont pas communiquées aux autres joueurs. Ce sont le président et le chancelier qui doivent justifier leur choix une fois la loi présentée.
  • Vous pouvez mentir, surtout si vous êtes fasciste. Vous étiez président et avez retiré une carte libérale pour forcer le chancelier à choisir une loi fasciste ? Faites croire aux autres que vous aviez trois cartes fascistes et que vous n'aviez pas le choix. Ou dites que vous aviez passé une loi libérale au chancelier et que c'est lui qui a décidé de choisir la loi fasciste. Il y a plein de justifications qui peuvent être inventées...

Si la loi qui vient d'être votée est libérale, on repart directement en phase électorale. Sauf bien sûr si on vient de voter la cinquième loi libérale : dans ce cas, les libéraux gagnent.

Si la loi qui vient d'être votée est fasciste, on passe à la phase exécutive. Sauf si c'était la sixième loi fasciste, auquel cas les fascistes gagnent.

Phase exécutive

Lors de la phase exécutive, le président gagne le droit d'utiliser un pouvoir spécial. Le pouvoir en question est déterminé par le nombre de joueurs et le nombre de lois fascistes déjà votées.

Voici la liste de ces pouvoirs, suivi d'une explication de chacun.

Joueurs / Lois fascistes12345
5-6RienRienTrois prochaines loisAssassinatAssassinat
7-8RienEnquêteÉlections spécialesAssassinatAssassinat
9-10EnquêteEnquêteÉlections spécialesAssassinatAssassinat


Ça peut paraître un peu confus mais c'est pas bien compliqué. Par exemple, à 7 ou 8 joueurs, lorsque deuxième loi fasciste vient d'être votée, le président gagne le pouvoir "Enquête". Autre exemple, lorsque la 4ème ou 5ème loi est votée, le président gagne le pouvoir "Assassinat".

Notez que à 5-6 joueurs, la 1ère et 2ème loi fasciste n'offrent aucun pouvoir. De même à 7-8 joueurs : la première loi fasciste ne donne pas de pouvoir.

Liste des pouvoirs

Enquête : Le président choisit un joueur en utilisant "!voir" suivi de son pseudo. Le bot lui dit alors si ce joueur est fasciste ou libéral. Si le joueur choisi est Hitler, le bot dira simplement que le joueur est fasciste. Le président peut garder cette information pour lui, la partager, ou carrément mentir.

Élections spéciales : Le président désigne son successeur en disant "!choisir" suivi de son pseudo. On passe alors à la phase électorale avec comme président le joueur qui vient d'être désigné. Notez que cela ne change pas l'ordre habituel : une fois cette élection terminée, on passe au joueur suivant dans la liste.

Trois prochaines lois : Le président est informé des trois prochaines cartes dans le paquet des lois. Autrement dit, il saura quelles sont les trois cartes qui seront proposées au prochain président. Encore une fois, libre à lui de faire ce qu'il veut de cette info.

Assassinat : Le pouvoir le plus puissant, évidemment. Le président désigne un joueur avec "!tuer" suivi de son pseudo. Cette personne est alors...tuée. Tout simplement. Si cette personne était Hitler, les libéraux gagnent immédiatement. Si cette personne n'était pas Hitler, son rôle n'est pas révélé. Les joueurs ne sauront donc pas si la personne était libérale ou fasciste. Ils sauront juste que ce n'était pas Hitler.

Pfou, voilà. C'est un peu long, mais il est important de bien comprendre comment les différents pouvoirs fonctionnent pour savoir en tirer partie. Sachez en outre que le pouvoir doit être appliqué. Si le président gagne le droit d'assassiner quelqu'un, il doit le faire. S'il ne choisit personne, alors la personne tuée sera décidée au hasard.

Il me reste deux mécaniques importantes à expliquer. Celles-ci n'interviendront pas à toutes les parties, mais il est important de les connaître quand même :

Le veto
Une fois la cinquième loi fasciste votée, le président et le chancelier gagnent un nouveau pouvoir : le droit de veto, qui a effet lors de la phase législative.

Lorsque le chancelier se retrouve face à ses deux cartes, il peut alors dire "!veto". Le bot annonce alors que le chancelier veut utiliser son droit de veto. Le président doit alors dire en public "!veto" pour approuver la demande du chancelier.

Si le président refuse (en ne disant rien), le chancelier devra choisir une carte à retirer comme d'habitude.

Si le président accepte le veto, aucune loi n'est votée, et on repasse alors à la phase législative.

Le droit de veto est un pouvoir très important qui permet d'éviter de voter une loi fasciste qui signifierait la victoire de ceux-ci. Évidemment, il n'a d'intérêt que si le président et le chancelier sont tous deux libéraux. En outre, il ne peut pas être utilisé à l'infini, comme nous allons le voir juste après.

Le traqueur d'élection

Le traqueur d'élection est en gros un simple compteur qui démarre à zéro au début de la partie. Ce traqueur augmente de 1 dans deux cas :

  • Lorsqu'un gouvernement est rejeté
  • Lorsque le droit de veto est utilisé

Le traqueur d'élection est remis à zéro quand une nouvelle loi est votée.

À quoi sert ce compteur ? Lorsqu'il atteint 3, le peuple prend alors le pouvoir et oblige à voter la première loi sur le tas de carte. Cette loi est ajoutée aux autres comme d'habitude, et compte donc dans le total des lois libérales ou fascistes. S'il s'agit d'une loi fasciste, le pouvoir qu'elle donne est ignoré, le président ne peut donc pas s'en servir. Une nouvelle élection est ensuite organisée, sans aucune restriction sur les précédents président et chancelier.

Pour donner un exemple, le compteur peut atteindre 3 si les joueurs refusent trois gouvernements de suite. Cela peut aussi arriver si les joueurs ont refusé deux gouvernements puis accepté le suivant, mais que celui-ci fait appel à son droit de veto. Toutes les combinaisons sont possibles.

Le but du traqueur d'élection est d'empêcher les joueurs de devenir complètement inactifs. Autrement, il serait possible de refuser constamment les gouvernements et de faire appel à son droit de veto à chaque fois. Aux joueurs donc à faire attention de ne pas en abuser.

Stratégies

On a fait le tour des règles du jeu. Je vais donc terminer par quelques conseils que l'on trouve dans les règles officielles, qui peuvent aider à mieux s'en sortir.

  • Tout le monde doit faire semblant d'être libéral. C'est évident, mais voilà. Comme au LG où tout le monde doit faire semblant d'être un villageois, il n'y a aucun intérêt à dévoiler qu'on est fasciste.
  • Si vous n'avez pas beaucoup d'expérience en tant qu'Hitler, jouez de manière libérale. Votez pour des gouvernements et des lois libérales. Laissez les autres joueurs fascistes s'occuper de voter les lois fascistes. Le but est de faire croire que vous êtes libéral : ainsi, quand trois lois fascistes ont été votées, vous aurez moins de mal à être élu chancelier.
  • De même, les fascistes doivent avoir pour but premier de faire élire Hitler. Faire passer six lois fascistes est plutôt compliqué, et il y a davantage de chances que les cinq lois libérales soient votées avant. La majorité des victoires des fascistes auront lieu parce qu'ils ont fait élire Hitler chancelier.
  • Les libéraux ont pour objectif de ralentir le jeu et discuter posément de toutes les décisions. Les fascistes ont pour but de créer le chaos et la confusion pour pouvoir agir dans l'ombre.
  • Demandez des comptes à tout le monde pour chaque décision. Pourquoi une loi fasciste est-elle passée ? Qui le président a-t-il l'intention d'assassiner ? Plus vous poserez de question, plus les fascistes devront inventer des excuses pour se justifier.
  • Enfin, si une loi fasciste est votée, le fautif peut être le président, le chancelier, ou simplement le tas de carte. Ne soupçonnez pas directement quelqu'un juste parce qu'une loi fasciste est passée, mais gardez-le en tête pour voir si cela se reproduit...

Conclusion

Viendez jouez, c'est marrant.

Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par FdRstar le 26 Juil 2016, 14:51

Avatar de l’utilisateur
FdRstar
Rang perso
Rang perso
 
 
 
Message(s) : 1609
Inscription : 04 Jan 2009, 12:20
Sexe: Masculin
Meuh a écrit :Si la loi qui vient d'être votée est fasciste, on passe à la phase exécutive. Sauf si c'était la sixième loi libérale, auquel cas les libéraux gagnent.


Hum...
Comme je le pensais, ça a l'air sympa, prévenez-nous sur le forum la prochaine fois sinon je vais oublier.^^


Spoiler :



Code ami 3DS : 4382-1962-7360

Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par SLBros. le 26 Juil 2016, 17:11

Avatar de l’utilisateur
SLBros.
Comique local
Comique local
 
 
 
Message(s) : 1817
Inscription : 01 Juin 2009, 15:54
Localisation : France, 06
Sexe: Masculin
delet this
si on pouvait alterner chaque semaine ou avoir un jour dédié autre que le Samedi ça serait cool, pas trop envie de faire un LG par mois

Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par Meuh le 26 Juil 2016, 18:39

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Admeuhnistrateur
Admeuhnistrateur
 
 
 
Message(s) : 7255
Inscription : 21 Avr 2007, 17:28
Localisation : MeuhTown
Sexe: Masculin
FdRstar a écrit :Hum...

Corrigé, thx. Voilà ce qui arrive quand on abuse du copier coller.

Je sais pas pour les dates/fréquences. Pour l'instant ça remplace le LG je pense, mais ça reste à voir. On peut déjà faire quelques parties et voir où ça mène. Je préviendrai quelques jours à l'avance la prochaine fois, si on se met d'accord sur une date.

Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par KitKat le 01 Août 2016, 11:37

Avatar de l’utilisateur
KitKat
Ivrogne
Ivrogne
 
 
 
Message(s) : 2117
Inscription : 14 Déc 2008, 09:36
Localisation : En exil fiscal
Sexe: Masculin
N'ayant pas vu comment le bot fonctionnait, je ne sais pas si ce détail a été négligé.

Durant la phase où les joueurs votent pour l'adoption du gouvernement, il faut préciser que les votes sont des cartes dans le jeu original. Le vote est OBLIGATOIRE et la révélation des votes de chacun s'effectue après que tout le monde a voté pour ne pas qu'un vote influence sur un autre (les cartes sont posées face caché avant le dépouillement). En revanche ces votes ne sont pas anonymes : on sait ce que les joueurs ont voté après le dépouillement.

Bien sûr, cela pose le problème des afks.
Lisez le Chomp enchainé !
ARC8games a écrit :Urkei ou comment être fainéant.


Get Adobe Flash player
Tous dans la Rikamobile !
Spoiler :

Get your body ready.

DSK !


Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par Meuh le 01 Août 2016, 11:46

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Admeuhnistrateur
Admeuhnistrateur
 
 
 
Message(s) : 7255
Inscription : 21 Avr 2007, 17:28
Localisation : MeuhTown
Sexe: Masculin
Ça aurait été plus compliqué de faire ça, donc le système de vote est le même qu'au LG en gros.

Après si tu penses que c'est indispensable que les votes restent secrets jusqu'à la fin de la session de vote, je peux changer le fonctionnement du bot. Mais ça risque d'être un peu chiant de toujours devoir parler en MP au bot pour pouvoir voter.

Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par KitKat le 01 Août 2016, 14:23

Avatar de l’utilisateur
KitKat
Ivrogne
Ivrogne
 
 
 
Message(s) : 2117
Inscription : 14 Déc 2008, 09:36
Localisation : En exil fiscal
Sexe: Masculin
Indispensable, je ne sais pas. Mais le déroulement actuel donne un avantage aux libéraux car on élimine des possibles stratégies pour les fascistes. De plus, ça permet aux libéraux de tendre des pièges aux fascistes ou de faire pression puisque les votes sont rendus publiques avant le dépouillement (donc avant qu'ils servent à quelque chose) ; c'est un autre avantage considérable.

A voir, donc. Tant que les statistiques ne montrent pas une victoire quasi-systématique des libéraux, on peut continuer comme ça. En revanche, il faut prévoir qu'un tel changement dans la phase de vote va probablement s'imposer dans les mois à venir.
Lisez le Chomp enchainé !
ARC8games a écrit :Urkei ou comment être fainéant.


Get Adobe Flash player
Tous dans la Rikamobile !
Spoiler :

Get your body ready.

DSK !


Re: Secret Hitler : le jeu qui fait Führer

Message par Meuh le 01 Août 2016, 14:27

Avatar de l’utilisateur
Meuh
Admeuhnistrateur
Admeuhnistrateur
 
 
 
Message(s) : 7255
Inscription : 21 Avr 2007, 17:28
Localisation : MeuhTown
Sexe: Masculin
Je verrai si je peux changer ça à l'occasion, ça devrait pas être trop compliqué. On a pas encore fait assez de parties pour juger si c'est correctement équilibré, faudra voir.


Retour vers Communauté

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron